Encore un recours en justice !

Hier soir, David Rajjou, avocat de l'Association pour l'environnement et le développement durable (AE2D) a annoncé le dépôt "dans quelques heures" d'un recours au fond,auprès de tribunal administratif de Rennes. Il s'en prend à l'autorisation de transfert transfrontalier de déchets, délivrée fin novembre par l'État. L'AE2D conteste "la capacité et la compétence du chantier Able pour traiter de manière efficace le démantèlement du navire". Et d'ajouter : "La Drire doit vérifier si la partie qui reçoit respecte les normes environnementales. Or, des éléments montrent que non. On n'a aucun justificatif des vérifications de la Marine et de la Drire", précise maître Rajjou.

Ce recours n'étant pas suspensif, il ne peut empêcher de départ de Q790. Mais "si l'État persévère dans ses préparatifs, on déposera un référé suspension". L'AE2D milite pour la création d'un chantier de démantèlement à Brest.

Ouest-France - Brest - 04/12/2008

retour page "Presse"

retour page d'accueil