Les Verts veulent sauver la vallée du Restic

Les Verts ne veulent pas du projet de route traversant la vallée et demandent aux élus « un approfondissement du dossier ».

« Il est hors de question que cette première année de mandat, placée sous le développement durable, voit la création d'une route supplémentaire dans une vallée protégée par son statut de zone humide et naturelle. » Le message de Marif Loussouarn et des autres membres des Verts ne peut être plus clair. Le projet incriminé est la création d'un nouvel itinéraire devant relier la route départementale 112 (depuis l'échangeur de Kergaradec) à la RD 205 au niveau du rond-point du Spernot.

Les Verts dénoncent l'absence de certaines données dans le dossier préliminaire. « L'impact sur la faune a été complètement oublié » souligne Julie Le Goïc, adjointe à la santé à la mairie et membre des Verts, qui demande donc « d'approfondir le dossier ».

Les Verts se montrent catégoriques sur la création d'une nouvelle route : « C'est non. » Mais ils ne ferment pas les portes des négociations sur le projet, en se montrant prêts à discuter d'un possible aménagement de la route du Marréguès. Dans ce combat face aux défenseurs du projet à BMO, les Verts affirment ne pas « être dans une posture idéologique, mais technique ».

D'ailleurs, une visite de la vallée du Restic sera prochainement proposée aux élus de BMO tandis qu'une découverte du site sera proposée au public le dimanche 5 avril, par les associations faisant partie du collectif « Pour la sauvegarde de fa vallée du Restic ».

Ouest-France - Brest - 10/03/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil