Centrale de Ploufragan : plainte contre GDF

Les opposants à la centrale électrique de Ploufragan déposent plainte contre GDF, pour des « allégations fausses »

Pas de trêve pour les opposants à l'implantation d'une centrale thermique de production électrique proposée par Gaz de France, à Ploufragan. En novembre, ils ont mis en demeure GDF de retirer des contenus sur son site internet dédié au projet. Le gazier ayant refusé, les opposants attaquent la société GDF Suez devant les tribunaux. « Ce lundi, l’association Côtes-d'Armor nature environnement et des opposants, en leur nom personnel, déposeront une centaine de plaintes au procureur de la République de Saint-Brieuc » explique Thierry Dereux, président de la Cane.

 

Avec humour et détermination, les opposants se battent contre GDF qui veut construire une centrale électrique à Ploufragan

Dans cette campagne de GDF, trois affirmations font bondir les opposants. Une, que la centrale permettra d'éviter « de mettre en fonctionnement d'autres centrales électriques thermiques » ; deux « de réduire les émissions de gaz carbonique par rapport à d'autres solutions alternatives » ; et trois qu'elle « est cohérente aux objectifs du Grenelle de l’ environnement ». Pour les opposants, ce site « vise à dénaturer les termes du débat public et à véhiculer un certain nombre d'idées reçues fausses sur son utilité environnementale ».

Dans ce dossier, la commission d'enquête avait rendu un avis favorable, en février, mais avec des réserves tenant à l'existence d'une zone humide sur le terrain prévu. Gaz de France a donc fait procéder à des études complémentaires afin de définir les mesures compensatoires qui pourraient être prises. Un complément de dossier a été déposé. L'ancien préfet avait décidé en juin de soumettre le dossier, ainsi complété, à une nouvelle enquête publique à la rentrée. Mais elle n'a toujours pas démarré.
Jean-Yves HINAULT.

Ouest-France – Côtes-d’Armor - 12/01/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil