« Thalassa » a irrité le Cotentin

L'émission diffusée vendredi dernier et consacrée en partie au littoral de La Hague, n'a pas été vue d'un bon oeil.

« Abus de pouvoir médiatique », pour le maire honoraire de Quettehou ; « image injustement ternie », pour l'UMP de la 5e circonscription de la Manche. Quant au député-maire PS de Cherbourg, il demande un « droit de réponse »... L'émission Thalassa de vendredi dernier n'a pas plu à tout le monde. Élus, habitants, hôteliers, chacun y a vu une attaque de sa région. Ou plus exactement, de la présence du nucléaire. « Notre travail est de dresser un état des lieux du littoral français. Ne pas parler de la concentration d'installations dans le Cotentin aurait été une erreur. Je vois qu'il est difficile en France de parler de problèmes environnementaux », rétorque Jean Loiseau, rédacteur en chef de Thalassa.

Il y a un mois, Thalassa avait déjà essuyé une tempête dans les Côtes-d'Armor, en évoquant les algues vertes « Là aussi, on ne pouvait pas l'éviter, souligne Jean Loiseau. Nous ne sommes pas là pour flinguer une région. On montre aussi ses beautés. » Certains ont apprécié : une commerçante de Beaumont-Hague, salue « un reportage qui parle des différentes facettes de notre région ». À l'office de tourisme, l'émission n'a pas été suivie d'une vague d'annulations : « Nos gîtes affichent complet en août. »

Vendredi prochain, Thalassa fera escale à Deauville. Jean Loiseau le promet : « Nous nous intéresserons à l'estuaire de la Seine... »

 

La baie d'Écalgrain, l'une des beautés du Cotentin. : Archives

Nathalie LECORNU-BAERT avec la rédaction de Cherbourg.
Ouest-France - Normandie - 13/05/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil