Les anti-nucléaires dénoncent la répression

A l’occasion de la commémoration du 23e anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl, les anti-nucléaires ont mené des actions d’information, de sensibilisation et d’interpellation du public.
Apparemment, ils n’étaient pas les bienvenus partout. «A Brest, en voulant accéder au port de plaisance du Château, inauguré ce jour là, nous nous sommes retrouvés face à un important dispositif policier qui nous a interdit l’accès du site, pourtant ouvert au public pour cette inauguration, rapporte Philippe Le Tallec du collectif «Chernobyl Day 2009, pointe de Bretagne ». Devant notre étonnement, l’officier responsable du dispositif a invoqué un arrêté pour justifier cette interdiction. Mais nous n’avons pas eu connaissance de cet arrêté, ni de son contenu, ni de son origine. Cette répression nous choque !»


Ouest-France - Brest - 14/05/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil