Voie de contournement : l'avis des riverains

Le collectif des riverains et usagers de la RD 26 et VC 13 a été créé uniquement pour représenter les familles concernées par le projet de contournement nord de Lambézellec (variantes 1 ou 2) et qui seraient directement gênées par les nuisances, si la variante 1, il savoir le passage par RD 26 (rue du Tromeur) et VC 13 était mis en œuvre.

«Pour proposer une autre solution, en refusant les deux qui nous ont été présentées, encore faut-il définir clairement les objectifs à atteindre, observe le collectif. Nous avions compris qu'entre autres, ce projet devrait absorber une partie du flux circulatoire du boulevard de l'Europe et permettre la liaison du nord de l'agglomération avec le Spernot, la Cavale Blanche et ensuite le Technopole.»

D'un point de vue écologique, le collectif fait également remarquer que «dans le cadre de la réduction des gaz à effets de serre, allonger le trajet de près d'un kilomètre (comparaison des trajets entre variante 1 et 2) et cela pour un flux de 20 000 véhicules/jour), revient à totaliser près de 5 millions de kilomètres supplémentaires par an».

Après un sondage réalisé auprès des adhérents, le collectif des riverains et usagers de la RD 26 et VC 13 maintient la revendication, à savoir la réalisation de la liaison directe Kérizac-Kéraudren comme présentée dans la variantè2 par la vallée du Restic.


Ouest-France - Brest - 16/05/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil