L'agriculture biologique portée par le Grenelle

Le Grenelle de l'Environnement donne un coup de fouet à l'agriculture biologique. C'est le constat dressé lundi à l'assemblée générale du Gab 29.

Des chiffres en hausse
Les demandes de conversion d'agriculteurs classiques en agriculture biologique sont en forte hausse au Gab 29 (1), qui joue un rôle de conseil auprès de cette profession. De moins de 5 en 2007, on est passé à plus d'une trentaine de demandes en 2008.

Le Grenelle de l'Environnement
Cette hausse est due au Grenelle de l'Environnement. Il fixe sur le territoire national un objectif de 20 % de la surface agricole utile totale en agriculture biologique pour 2020, avec une étape à 6 % en 2012. « On en est loin. Aujourd'hui, dans le Finistère, l'agriculture biologique représente 1,8 % de la surface agricole totale, soit 7460 ha » commente Paul Hascoët, président de la Fédération régionale des Gab en Bretagne.

L'agriculture biologique
Dans le Finistère, l'agriculture biologique représente 262 fermes en 2008. Un chiffre en hausse constante : 252 fermes en 2007 ; 244 en 2006. L'an dernier, 13 agriculteurs biologiques se sont installés, en général avec création de fermes, et on comptait 10 conversions de systèmes conventionnels.

Créatrice d'emploi
« Ce qui est intéressant, souligne Paul Hascoët, c'est la création d'emploi, forte en agriculture biologique : 1,8 % de surfaces agricoles en bio dans le département représentent 3 % des fermes, donc le double. »

Problème
Le problème, c'est le foncier. L'agriculture conventionnelle ayant tendance à s'étendre en superficie, la bagarre pour les terrains agricoles est rude. Il faut être aux aguets mais en général les agriculteurs traditionnels sont toujours très bien informés de la libération de terrains agricoles.

Déficitaire
Si le nombre de magasins bio est en hausse sur le département, il ne répond toujours pas à la demande. 50 % des produits vendus par ces magasins sont importés, et ce dans toutes les gammes, « même les carottes, qui poussent très bien ici ». Il y a de la place pour ce marché. « Et plus on répondra à la demande, plus il y aura de production, plus les prix baisseront », affirme Paul Hascoët.

Le Gab 29
Le groupement d'agriculteurs du Finistère compte 211 adhérents, 179 paysans sur 144 fermes bio, et 32 adhérents porteurs de projets d'une installation agricole en bio. Pour populariser l'agriculture biologique, le groupement intervient auprès des établissements de formation agricole, organise des portes ouvertes dans les fermes, organise des interventions diverses. Il est basé à l'Ecopôle de Daoulas. Tél. : 02 98 25 80 33.

(1) Groupement des agriculteurs biologiques du Finistère.

Philippe ATTARD.
Ouest-France - Finistère - 18/02/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil