AE2D et les analyses des eaux de grattage du Clem

Suite aux analyses des eaux de grattage de la coque de l’ex-Clemenceau […], AE2D, association environnementale, qui a porté plainte, le 12 janvier, pour délit de pollution des eaux, réagit
« La Marine nationale vient d'effectuer ses propres mesures de TBT autour de la coque Q790 […]. Les résultats se veulent rassurants. Ils auraient gagné en crédibilité si ces mesures avaient été réalisées par un laboratoire indépendant, et non pas par la Marine elle-même », relève l’association qui s’étonne aussi que « des mesures de TBT aient été réalisées seulement dans l'eau et n'aient pas concerné les sédiments au-dessous de la coque. »

« La Marine […] pourrait-elle nous expliquer pourquoi les boues du nouveau port du Château crevaient les plafonds de pollution en métaux lourds et en hydrocarbures, et sont toujours déposées à l'air libre sur le polder du port de Brest ! », demande AE2D qui s’interroge aussi : « avant de céder le fond de Penfeld à la collectivité, la Marine est-elle prête à accepter des mesures indépendantes du même type dans la partie de la rivière qu'elle s'est accaparée depuis tant d'années ? »

« Nous n'avons pas noté de volonté de BMO à s'engager dans des mesures et expertises indépendantes. »

Ouest-France - Brest - 19/01/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil