Pollution à la dioxine en 2007 :
on ne saura jamais vraiment ce qui s'est passé

C'était en août 2007. Une pollution à la dioxine touchait 138 exploitations entre Redon et Guémené-Penfao.

«Ce n’est plutôt pas Knauf et plutôt un brûlage de verger...» Voilà ce que peuvent dire les experts, aujourd’hui, sur l’origine de la pollution à la dioxine qui a secoué le Pays de Redon et la région de Guémené-Penfao lors de l’été 2007 : 138 exploitations touchées, des milliers de litres de lait détruits, 1 023 animaux abattus, des tonnes de fourrages perdues…
Origine de la pollution ? L’incendie de l’usine de polystyrène Knauf, à Redon, le 13 juin 2006, était en première ligne de mire. Mais les experts de l’Ineris, l’Institut national de l’environnement industriel et des risques, basé en Picardie, un organisme qui travaille sous tutelle du ministère de l’Ecologie, estiment n’avoir pas trouvé suffisamment d’éléments pour le prouver.
En revanche, ils ont retenu la piste de brûlages de bois, tout au long de l’été 2006, dans un verger à Guémené-Penfao. «Les signatures chimiques retrouvées dans les foyers de ce verger et dans les sols et le maïs des exploitations contaminées sont quasiment identiques», indique Dominique Gombert, directeur adjoint des risques chroniques au sein de l’Ineris.

Ces analyses ne sont cependant pas fiables à 100 %. On ne saura jamais vraiment ce qui a causé la pollution à la dioxine. Le rapport de l’Ineris est en ligne sur le site Internet de la préfecture de Bretagne.

 

Été 2007 : une pollution à la dioxine contamine le lait et la viande de 138 exploitations du Pays de Redon et de la région de Guémené-Penfao : Ouest-France

Site Internet - Ouest-France - 19/04/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil