La Marine égare un missile factice

Incident mystérieux samedi, au large de Penmarc'h. Une maquette d'engin fusée balistique a coulé au lieu de flotter.

La Marine nationale a perdu samedi matin un missile factice tiré à partir d'un sous-marin à une trentaine de kilomètres au sud de la pointe de Penmarc'h, « le dispositif de flottabilité n'ayant pas fonctionné ». Une opération de récupération doit avoir lieu dans les prochains jours.

Un missile de 56 tonnes
En raison du danger pour la navigation, la préfecture maritime de l'Atlantique a pris un arrêté de restriction de certaines activités maritimes dans le secteur concerné. Elle se borne à indiquer qu'il s'agit d'un engin de « plusieurs tonnes ».

Officiellement impossible d'en savoir beaucoup plus long. Comme tout ce qui concerne la dissuasion nucléaire, le silence est de mise .On
peut penser que l'engin factice a une taille relativement importante, ce qui fait pencher pour une maquette du nouveau missile balistique M51, actuellement en cours d'essais.

Ce missile mesure 12 m de long pour 2,3 m de diamètre. Il pèse 56 t. A partir de 2010, il équipera les sous-marins nucléaire lanceurs d'engins basés à l'Ile-Longue, en face de Brest.

Plus bavarde que la Marine nationale, et apparemment bien renseignée, l'encyclopédie en ligne Wikipedia indique : « Avant la mise en service du missile, planifiée pour 2010 dans sa déclinaison M51.1, moins de 10 tests sont programmés pour être effectués au large des côtes de Quimper (Finistère). »

Olivier MELENNEC.
Ouest-France - Bretagne - 21/04/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil