L’Adel n’est plus seule à s’opposer au lotissement de Remunguy

Dans une lettre ouverte, l'Union des associations de défense du littoral (UADL) annonce son soutien à l'association locale de défense du littoral (Adel) dans le conflit qui l'oppose à la municipalité. A l'origine de la discorde : l'extension du hameau de Remunguy par la construction du nouveau lotissement « La Garenne ». Construction qui « porte une atteinte grave à la loi littoral », selon les deux associations.
« Au vu des éléments examinés, l'UADL observe que la commune de Logonna-Daoulas s'est lancée, depuis un certain nombre d'années, dans un développement effréné et mal maîtrisé de son urbanisation. [...] Cette urbanisation débridée favorise la pression foncière sur les espaces naturels remarquables et les paysages ; elle nuit par ailleurs à .la biodiversité », écrit Jean-Pierre Bigorgne, président de l'UADL, à Françoise Péron, maire de la commune.
Des arguments similaires à ceux avancés par l'Adel pour faire suspendre la construction du nouveau lotissement, mais que le tribunal administratif de Rennes a déjà rejeté deux fois depuis le début de l'année. Pour le magistrat en charge de l'affaire, le projet n'élargit pas le périmètre urbanisé de la zone mais est une simple densification de l'urbanisation existante. Le chantier continue donc d'avancer.
Les associations de défense du littoral ne comptent pas en rester là pour autant: « L'UADL estime qu'il est urgent que le plan d'occupation des sols soit mis en conformité et transformé en plan local d'urbanisme ». Et incite le maire « à prendre rapidement une délibération en ce sens. » L'association précise qu'elle « apportera son soutien à l'Adel par tous les moyens qu'elle jugera appropriés. »


Ouest-France - Logonna-Daoulas - 22/06/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil