L'antenne route de Quimper bientôt déplacée ?

Les Riverains de l'Elorn demandent son transfert à Saint-Ernel depuis plusieurs années.

Bonne nouvelle pour les Riverains de l'Elorn, qui réclament depuis longtemps le déplacement à Saint-Ernel de l'antenne relais de téléphonie mobile implantée route de Quimper. Selon Marc Daniel, adjoint au développement urbain, l'opérateur Orange a (enfin) déposé le dossier concernant le démontage du pylône... Mais l'association de riverains ne crie pas victoire pour autant.
D'abord parce que le transfert aurait dû être fait au printemps, «mais Orange n'a pas tenu ses engagements», précise Thérèse Cloarec, présidente de l'association. Ensuite, le dossier déposé ne serait pas complet, ce qui retarderait encore l'échéance. Enfin, les Bâtiments de France doivent donner leur avis sur le nouvel emplacement à Saint-Ernel : aucun chantier ne pourra débuter sans leur accord. «L'antenne implantée à Saint-Ernel ne devra pas se trouver à moins de 300 mètres de toute habitation », rappelle l'association : une distance de précaution établie par certains experts, qui jugent que les ondes dégagées par ce type d'antenne sont néfastes pour la santé.
Et alors que ce premier dossier traîne toujours, Orange en aurait déposé un second, concernant l'installation d'une nouvelle antenne au nord de Landerneau, «près de la Scarrnor dans la zone du Leck». Ce dossier-là... serait complet. «Nous serons très vigilants, ont rappelé vendredi les Riverains de l'Elorn à Marc Daniel, lors de leur assemblée générale : l'an dernier, la ville leur avait promis qu'aucuns travaux ne commenceraient sur un autre site, tant que le « problème de la route de Quimper» ne sera pas réglé.
 

L'avis des experts sur la nocivité pour la santé des ondes dégagées par les antennes relais reste aujourd'hui divisé.

Julie LEMARCHAND.
Ouest-France - Landerneau - 23/06/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil