Gestion de l'eau: « Le monde à l'envers »

L'UFC Que Choisir réagit aux propos (Ouest France du 17 juin) de Maxime Paul, vice président de BMO chargé de l'eau, selon lequel, l'heure n'est pas encore à l'audit financier externe au sein de Veolia, l'entreprise délégataire de la collectivité pour la distribution et le traitement de l'eau. Une délégation qui arrive à échéance en 2012.

Selon Que choisir, « outre les sommes potentiellement très importantes que BMO se refuse ainsi à récupérer, cette réaction jette une lumière crue sur qui a réellement le pouvoir dans le tandem BMO-Veolia. La collectivité se met en position de sujétion vis-à-vis de son délégataire. C'est le monde à l'envers ».

Que Choisir prend également position contre une éventuelle Société d'économie mixte (Sem), alliant collectivité et entreprises dans la gestion du futur contrat. « Les consommateurs de BMO ne veulent pas de cette solution. Elle ne serait qu'un habillage de la délégation traditionnelle, perpétuant l'absence de maîtrise technique et financière de ce service public par la collectivité. La gestion de l'eau doit redevenir réellement publique. »


Ouest-France - Brest - 23/06/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil