Départ du Clem : deux créneaux en janvier

Le chenal d'accès au chantier de démolition est aujourd'hui dégagé. En fonction de la marée, deux dates d'arrivée sont envisagées en janvier.
Les préparatifs pour l'arrivée de l'ex-Clemenceau en Angleterre sont bouclés. Le chenal donnant accès au chantier de démolition est désormais considéré comme assez profond pour un passage en toute sécurité de l'ancien porte-avions. C'est ce qu'indiquait vendredi dernier le journal Hartlepool Mail.
C'est à proximité de la ville d'Hartlepool, dans le nord-est de l'Angleterre, que l'ancien porte-avions doit être démantelé dans le chantier de l'industriel Able UK. Pour permettre l'accès à celui-ci, d'importants travaux de dragages ont été nécessaires dans l'estuaire de la rivière Tees. Ces travaux sont aujourd'hui terminés.
Au mois de janvier, deux dates pourraient se prêter aux manoeuvres d'arrivée de l'ex-Clemenceau, selon le capitaine Jerry Drewitt, commandant des ports de Tees et Hartlepool, cité par le Hartlepool Mail. « Le navire arrivera seulement quand cela pourra se faire en toute sécurité. Il y a deux fenêtres en janvier, les 8-9 et les 25-26 janvier. Cela dépend de la marée et de la lumière du jour. »
Concernant les travaux de dragages, le capitaine Drewitt se montre pleinement satisfait. « L'opération de dragage s'est bien déroulée et les sondages montrent que le chenal est maintenant assez profond. Tout cela paraît très positif. »
Actuellement, trois vieux navires britanniques, quatre vieux navires américains et d'anciennes plateformes pétrolières se trouvent déjà en attente de démolition sur le chantier de Able UK.
À Brest, la préparation de la coque pour le remorquage a commencé depuis une dizaine de jours. Des opérations de ballastage et de pompage ont permis de redresser l'assiette et la gîte de l'ancien porte-avions.

Ouest-France - Brest - 23/12/2008

retour page "Presse"

retour page d'accueil