À Brest, le port du Château hisse les couleurs

Il a été inauguré hier, devant un bon millier de spectateurs. Et un bon coup de zef pour son baptême. Aujourd'hui, les deux goélettes de la Marine nationale partent pour traverser l'Atlantique pour la première fois.

Coup de zef
Forcément, un port à Brest, ça ne s'inaugure pas dans la pétole. Eh bien le tout nouveau port du Château, créé de toutes pièces sous les fenêtres de la préfecture maritime, a connu un bon coup de zef pour son baptême. De quoi mettre les manches à air à l'horizontale et de faire claquer les drisses dans les mâts de voiliers.

« La Pérouse, nous voila ! »
L'exclamation de François Cuillandre, dévoilant la plaque commémorant la mémoire de cet explorateur parti de Brest en 1785 pour une expédition scientifique. Il ne devait jamais en revenir. Hier, la cité du Ponant a donné son nom à la nouvelle digue sud du port du Château. Longue de 450 m, elle protège les 750 places de bateaux des vagues levées dans la rade de Brest.

 

Les pontons du port du Château de Brest permettent de relier la digue « François de la Pérouse » à la terre en marchant au-dessus de l'eau. : Béatrice Le Grand.

Port ou Marina ?
Les deux mon capitaine. « Marina » offre une consonnance un peu trop sudiste aux oreilles de certains. Mais comme le rappelle François Cuillandre, président de Brest métropole Océane, « marina s'emploie aussi en anglais. Et avec ce port en ville, c'est en partie les plaisanciers anglais que Brest veut attirer. Jusque-là, ils préferaient le port de Camaret, plus simple d'accès ».

« Une porte qui s'ouvre »
Quelques extraits des discours d'inauguration. « Ce n'est pas qu'un port. C'est aussi une porte. Une porte de Brest, une porte dans Brest. » (François Cuillandre). « Que n'avons-nous pas entendu en 2000, quand nous avons évoqué la création de ce port. Les visiteurs du soir venaient nous dire « vous êtes en train de jeter le bébé avec l'eau du bain ». Mais on a réussi, en pratiquant la politique des petits pas. » (Amiral Forissier, chef d'État-major de la Marine)

« La mer par excellence »
Ce tout nouveau slogan, on peut le lire sur la future capitainerie. Il sera décliné en 2009 et 2010, sous toutes ses formes. « La mer par excellence », c'est la recherche avec Ifremer, le service hydrographique de la marine, la plaisance, la compétition. À ce propos, François Cuillandre a confirmé que le projet de course autour du monde, en solitaire et en multicoques avançait.

Combinaisons blanches
Hier, les Brestois n'ont pas raté le rendez-vous. Un bon millier de promeneurs sont venus pour suivre l'inauguration. Parmi eux, une dizaine de combinaisons blanches. Des militants d'Agir ensemble pour le développement durable (AE2D), commémorant le 23e anniversaire de l'accident de Tchernobyl, en face de l'Ile Longue.

Ça continue
Les festivités se poursuivent aujourd'hui. Avec notamment, à midi, un pique-nique géant pour dire au-revoir aux deux goélettes de la Marine nationale qui, pour la première fois, vont traverser l'Atlantique.

Olivier PAULY.
Ouest-France - Brest - 26/04/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil