À Paimpol, l'énergie marine fera des étincelles

Le projet du site pilote hydrolien au large de Paimpol-Bréhat prend forme. EDF mise sur nouvelle source d'énergie renouvelable pour développer, à l'avenir, une filière hydrolienne.

Le principe
EDF a choisi le site de la Horaine (où se situe une réserve de crustacés), à 8 km au nord de l'île de Bréhat et à 15 km du continent (baie de Launay), pour implanter le premier parc hydrolien de France.
Le but est de produire de l'électricité à partir de l'énergie des courants qui, dans cette zone sont parmi les plus élevés d'Europe (3 m/s). Ce site pilote permet de tester, en condition réelles cette technologie en vue de créer une véritable filière hydrolienne.
Le coût du projet atteint 24 millions d'euros.

La technologie
La société irlandaise OpenHydro construira les quatre hydroliennes prévues sur un parc de 3 ha. D'un diamètre de 16 m, chaque turbine produira 500 kilowatts, soit un total de 2 mégawatts. De quoi alimenter 4 000 foyers.
« La technique est simple car il y a peu de composants dans les machines », souligne Pierre Brun, chef du projet. La roue, en fibre de verre a un trou central afin de faciliter le passage de la faune marine.
Ancrées à 35 m de fond, elles sont posées sur un tripode métallique. Ce qui permet de les déplacer si besoin. Les machines sont reliées à un convertisseur qui sera, lui-même relié au réseau de distribution d'électricité.

 

Les hydroliennes de 16 mètres de diamètre chacune, ancrées à 35 m de fond, seront étalées sur 3 ha. La zone pourrait être étendue si ce test grandeur nature s'avère concluant. : DR

Environnement
Durant la courte période de travaux (une semaine pour la pose du câble et quelques jours pour les machines), EDF assure que les impacts seront « localisés et temporaires ».
La pose du câble devrait détruire « 1 % de la surface totale de l'herbier de zostères (plantes marines) ». Concernant les deux zones ostréicoles situées à proximité du câble, EDF négocie la cession d'une petite parcelle avec l'un d'eux.
Quant au champ électromagnétique du câble, il sera « à peine perceptible ». Des études acoustiques seront lancées en 2009 pour déterminer l'intensité des nuisances sonores produites par les turbines.
Des caméras seront installées afin d'enregistrer ce qui se passe autour des machines.

Compensations
Des mesures compensatoires et d'accompagnement seront prévues à destination des pêcheurs, des ostréiculteurs, des plaisanciers et des collectivités locales. « C'est en cours de négociation » souligne Pierre Brun. On sait déjà que leur montant avoisinera 1 % du budget total.
Il est notamment envisagé d'accompagner un programme, en mars, de marquage d'homards du comité local de pêche de Paimpol. Les retombées économiques ne sont pas encore précisées.

Calendrier
Le permis de construire sera déposé à la mi-mars. La procédure administrative s'étalera sur deux ans (dont l'enquête publique sur huit mois). En avril 2011, une première machine sera installée, sans être raccordée au réseau, afin d'étudier son fonctionnement et son impact environnemental.
La mise en service du parc est programmée au printemps 2012.

Malika MEROUARI.
Ouest-France - Bretagne - 27/02/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil