Le poulet de Loué s'affiche sans OGM

Conforté par un sondage, le leader de la volaille label va l'écrire sur ses étiquettes.

Les cochons, les vaches, les volailles mangent-ils du soja ou du maïs OGM ? Quand il achète son lait, sa viande, ses oeufs, le consommateur n'a aucun moyen de le savoir. Et pour cause : les éleveurs qui ont choisi une alimentation non-OGM pour leur troupeau ne sont pas autorisés à l'indiquer sur les emballages. De même, ceux qui distribuent des aliments transgéniques à leurs animaux ne sont pas obligés de le signaler.

Pour 93 % des consommateurs, ce n'est pas normal, indique un sondage réalisé auprès de 1 000 personnes. Ce sondage a été commandé par plusieurs filières sous signe de qualité : Fermiers de Loué, boeuf fermier de la Sarthe, beurre d'Échiré, viande AOC Maine-Anjou et porc fermier du Maine...

Toutes ces filières d'élevage garantissent l'absence d'OGM dans la ration des animaux, en dessous du seuil de contamination fortuite européen (0,9 %). Elles demandent aux pouvoirs publics l'autorisation de pouvoir apposer sur leur viande et sur les oeufs la mention « nourri sans OGM minimum garanti 99,1 % ».

Selon le sondage, 86 % des personnes sont pour. Forts de ce plébiscite, les Fermiers de Loué pourraient dégainer leurs étiquettes, fin mars. Au risque de bousculer la répression des fraudes ? « C'est conforme à la loi qui instaure la liberté de consommer avec ou sans OGM », déclare Yves de la Fouchardière, directeur des Fermiers de Loué.

Xavier BONNARDEL.
Ouest-France - France - 28/02/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil