L'ampoule de 100 Watts disparaît mercredi

La première phase du plan de retrait des ampoules à incandescence est lancée. Leurs remplaçantes ne font pas l'unanimité.

À partir de mercredi, on ne devrait théoriquement plus trouver en magasin d'ampoules à incandescence d'une puissance supérieure ou égale à 100 W. En fait, les stocks seront tout de même écoulés, avec une date butoir au 1er septembre.

Fin 2012, toutes les ampoules à filaments auront été retirées du marché européen. Et peut-être même plus tôt : la France plaide pour un retrait total dès la fin 2010.

Trop gourmandes en électricité (80 % de l'énergie sont transformés en chaleur), les ampoules à incandescence n'ont plus leur place dans une société qui se préoccupe d'écologie. Certes, mais les critiques ne manquent pas vis-à-vis de leurs remplaçantes désignées : les fluocompactes « basse consommation ».

 

Imparfaites fluocompactes

Plus chères, elles consomment jusqu'à cinq fois moins et sont censées durer dix fois plus longtemps. Oui, mais certaines claquent tout de même au bout de quelques mois. Oui, mais leur lumière blanche n'est ni aussi agréable, ni aussi intense. Oui, mais elles ne sont pas si écolo que ça, puisqu'elles contiennent du mercure. Oui, mais les réfractaires aux ondes magnétiques les accusent de dégager trop d'ondes.

Certes, elles se sont améliorées, le temps d'allumage est moins long que sur les anciens modèles, mais elles restent encore mal adaptées aux lieux de passages, comme les couloirs. Il est actuellement très difficile de détecter les bons modèles et il faudra attendre septembre 2010 pour qu'une meilleure information du public soit rendue obligatoire : nombre de cycles allumages/extinction, durée de montée en régime, « température » de la couleur...

En attendant, on peut toujours faire l'appoint de lumière avec des lampes halogènes (qui, elles, ne seront pas interdites) ou investir dans les Led, considérées comme la technologie de l'avenir, mais malheureusement d'un prix prohibitif.

Philippe RICHARD.
Ouest-France - France - 30/06/2009

retour page "Presse"

retour page d'accueil