Ex-Clemenceau : AE2D veut une expertise indépendante

L'association pour l'environnement et le développement durable (AE2D) continue sa lutte contre le démantèlement de l'ex-Clemenceau dans le port anglais d'Hartlepool. Suite à la découverte de la faune et la flore parasite qui tapisse la coque du porte-avions et du refus des Anglais de l'accueillir avant un grattage complet de cette dernière, les membres d'AE2D notent que l'affaire prend «un relief écologique accentué et imprévu».

L'association a demandé, dans le cadre du recours engagé auprès du tribunal administratif de Rennes, une expertise indépendante sur ces faits «révélateurs de légèreté, voire de désinvolture dans le traitement de ce dossier». Et les membres d'AE2D continuent à appeler à la mise en place d'une filière de démantèlement. Ils espèrent d'ailleurs pouvoir discuter de cette possibilité avec François Cuillandre, qu'ils ont officiellement invité à leur table ronde qui se tiendra le 15 janvier prochain, avec Mor Glaz et l'UD CGT.

 

Les membres d'AE2D s'étaient réunis hier; au jardin de Kerbonne qui surplombe l'ex- Clemenceau, pour dénoncer le traitement du dossier concernant le porte-avion.

Ouest-France - Brest - 31/12/2008

retour page "Presse"

retour page d'accueil