AE2D
Agir pour l'Environnement et le Développement Durable

Nénuphar : pour la protection des captages d'eau
(Communiqué de presse du 23 décembre 2002)


- A Tréglonou le conseil municipal a décidé de fermer le captage d'eau de la commune, malgré l'opposition d'une majorité de la population parmi laquelle des familles qui pratiquent l'opération Nénuphar.
- A Lannilis la fourniture d'eau a été interrompue (quasi coupure), pendant plus d'un mois, chez des familles ayant effectué une retenue sur leur facture dans le cadre de l'opération Nénuphar. Cette fourniture vient d'être rétablie : sage décision ! L'objectif, obtenir la protection des captages d'eau, demeure.
- A l'Hôpital Camfrout, des familles ont aussi choisi de s'inscrire
dans l'opération Nénuphar pour sauver leur captage.

Ailleurs dans le Finistère et en Bretagne l'opération Nénuphar vise une véritable reconquête de la qualité des eaux brutes et des milieux aquatiques.
Dans le Finistère, où de nombreux captages continuent d'être menacés ou abandonnés (officiellement plus de soixante), AE2D est intervenue, auprès du Préfet, du Président du Conseil Général, du Président de la Communauté Urbaine de Brest, ..., en s'appuyant sur l'opération Nénuphar et sur une pétition en cours (plus de 1500 signature déjà recueillies). Au Préfet du Finistère nous avons notamment demandé de prendre toutes les mesures qui sont de son ressort pour que l'obligation légale (loi du 3 janvier 1992 sur l'eau) de protéger la ressource en eau soit respectée.

Nous allons amplifier la mobilisation citoyenne pour la reconquête de la qualité des eaux dans le Finistère et en Bretagne.

Un rassemblement est prévu le dimanche 26 janvier 2003 à Lannilis.

 

retour page "Presse"

retour page d'accueil