Saccage de l’hôtel des impôts de Morlaix : lettre ouverte du Collectif des Citoyens Indignés à la FNSEA

, popularité : 51%

FNSEA
5, allée Sully
29322 Quimper cedex

Monsieur le Président,

Nous, Morlaisiens et habitants du Pays de Morlaix, avons été particulièrement choqués par l’incendie criminel de l’Hôtel des Impôts le 18 septembre 2014, ainsi que la destruction des locaux de la MSA lors d’une manifestation agricole.

Une fois encore notre ville a été victime d’une destruction de bâtiments publics que rien ne peut excuser, pas même des difficultés réelles ou supposées que connaît cette corporation. La propri
été de matériels agricoles présents sur les lieux et filmés en action ne peut laisser aucun doute sur l’identité des auteurs de cette casse.

Plus grave encore, alors que l’incendie des bâtiments représentait un réel danger pour tout le voisinage, les pompiers ont été entravés dans leur mission de soldats du feu par des individus irresponsables et n’ont pu circonscrire rapidement le foyer allumé.

Nous, citoyennes et citoyens morlaisiens et du Pays de Morlaix, demandons une fois encore que s’ouvre un procès équitable et que soient condamnés sévèrement les auteurs de tels actes.

Lorsque le lendemain par voie de presse le représentant départemental de la FNSEA a adressé publiquement un « coup de chapeau » aux auteurs de ce saccage de biens publics et de la destruction conjointe de la MSA, ceci ne peut qu’être interprété comme un encouragement à de telles actions. Si le syndicat est en accord avec son représentant, il devient alors moralement coresponsable de ce type de violences, affirmant ainsi que les difficultés éprouvées dans le cadre professionnel justifient la destruction des biens publics, propriété de chaque citoyen.

A l’occasion du congrès national de la FNSEA à Brest, en mars 2017, nous demandons à votre syndicat de dire clairement sa position sur cette violence grave et gratuite sur des biens publics.

Nous demandons aux représentants de votre syndicat de venir présenter des excuses ici à Morlaix à nos populations afin de lever le doute sur d’éventuelles complicités du syndicat avec les auteurs toujours impunis à ce jour de cette casse. Ils peuvent le faire à l’issue du tocsin sonné au kiosque à Morlaix samedi 18 mars à 12 h.

Par ce geste, la FNSEA ouvrirait la voie à une possible réconciliation avec la population qui ne supporte plus ces dommages graves et répétés dont la réparation lui incombe par le biais de ses impôts.

Les citoyens attendent également que soit condamnée toute violence aux biens quels que soient les auteurs, exploitants agricoles, syndicalistes ouvriers, jeunes désœuvrés, lycéens.

Ceci doit être clairement affirmé par les représentants nationaux de la FNSEA.

Qui peut admettre que l’on laisse impunis les uns, et que l’on punisse les autres ?
Sinon subsistera le sentiment, qu’au fond, la FNSEA tout entière estime que les difficultés aux quelles peuvent être confrontés les uns ou les autres justifient la dégradation voire la destruction des biens publics sans aucun respect pour le citoyen qui a besoin des biens publics et des services qu’ils rendent et qui les paient au travers des différents impôts auxquels il contribue !

Collectif des Citoyens Indignés

Contacts :

  • lavarenn@yahoo.fr
  • 06 12 74 34 56

Navigation

AgendaTous les événements

avril 2017 :

Rien pour ce mois

mars 2017 | mai 2017