L’abandon de l’aéroport Notre Dame des Landes : une décision de bon sens Un communiqué d’AE2D

, par  Christian Bucher , popularité : 4%

A l’instar de toutes les autres associations de protection de l’environnement AE2D, Agir pour un environnement et un développement durables, ne peut que se féliciter de l’abandon de ce projet aberrant de nouvel aéroport à Notre des Dames des Landes.

Depuis longtemps l’association soutenait directement l’action de l’ACIPA (Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d’aéroport), la principale association d’opposants, et s’était activement engagée, localement, dans la mobilisation.

Une décision sage vient d’être prise par le gouvernement. Les « grands » élus régionaux et locaux, notables de gauche et de droite qui s’arque boutaient pour la défense de ce vaste projet d’aménagement, flattant leur égo, semblent n’avoir toujours pas compris qu’il était d’un autre temps, d’un autre siècle, et terriblement gaspilleur d’argent public.

Ici localement, il y a un autre projet de bétonnage, certes plus modeste, de terres naturelles : celui d’un axe routier traversant la vallée du Restic au nord-ouest de Brest. Ici aussi, des élus s’entêtent à vouloir y faire passer des milliers de voitures par jour, à grands coups de millions d’euros.

Mais ici aussi, eux aussi, seront rattrapés par la réalité, l’augmentation inexorable du nombre de voitures n’est déjà plus à l’ordre du jour et le sacrifice inutile de terres naturelles ou agricoles devenues rare pour des projets dépassés n’est plus accepté par la société.

Une décision d’abandon du projet routier dans la vallée du Restic serait une autre décision de bon sens.

Navigation

AgendaTous les événements

septembre 2018 :

Rien pour ce mois

août 2018 | octobre 2018