L’estran n’est pas une aire de jeux ! A Roscoff comme ailleurs !

, par  Christian Bucher , popularité : 13%

Reprise d’un communiqué de l’association Mor Glaz


Landerneau, le 2 août 2016,

Qui peut autoriser de telles dérives, de telles provocations, de telles
attaques contre l’ESTRAN (endroit où se reproduisent de nombreuses espèces),
qui peut autoriser la dégradation de ces espaces qui sont « seraient »
protégés, et qui doivent le rester ?

Suite à la "Mud Run" intitulée « La Barjot » qui se déroulait à Roscoff les
23 et 24 juillet 2016, l’Association MOR GLAZ souhaite réagir !!.

Point n’est besoin de pétition, ni de déclaration intempestive dans la
presse pour manifester la désapprobation quasi-unanime des Roscovites face
aux compétitions d’un type nouveau qui se développent peu à peu dans la
zone de balancement des marées (ESTRAN), et qui plus est, sur un site NATURA
2000, face à la station biologique de réputation internationale… .

Qui peut autoriser de telles pratiques à l’encontre de la faune et la flore ? Où sont
les bonnes intentions de la « COP 21 » et autres engagements ? Où sont les
protecteurs de l’Environnement d’habitude si présents ? Et les
administrations si tatillonnes ?

Les textes officiels (Directive européenne Habitat NATURA 2000) concernant
l’ESTRAN stipulent bien les autorisations d’interventions d’engins lourds
sauf en des points précis. Ces textes ne l’évoquaient même pas en 2004, car
cela allait de soit, le piétinement par des nuées de sportifs, mettre en
place des obstacles par de lourds engins alors que le simple emploi d’une
brouette de goémonier est aujourd’hui prohibée, rapporter un galet dans
son sac sont répréhensibles. De telles manifestations telle que la « Mud
Run », pour lesquelles des bénéfices marchands ne méritent même pas d’être
évoqués, semblent de facto pérennisées pour 2017.

L’Association MOR GLAZ ne saurait cautionner de tels actes et demande que
les autorisations soient levées. Elle doit être entendue. Ce sont bien les
professionnels de la mer, bien au fait des directives européennes, qui ont
été les premiers à s’indigner. Il n’est pas nécessaire d’édicter de nouveaux
textes, faire preuve de bon sens suffit car l’ESTRAN n’est pas une aire de
jeux, sauf peut-être pour les espèces qui s’y développent !!

Qu’en pense le pouvoir municipal qui gère l’espace jusqu’à 300 mètres du
rivage, les Affaires Maritimes, le Ministère de l’Ecologie, sa Direction
Régionale, ainsi que tous ceux qui sont en charge de ce site NATURA 2000……
ont-ils eux aussi autorisé de telles manifestations qui sont peu compatibles
avec la riche biodiversité repérée depuis 150 ans et l’attrait d’une petite
cité de caractère ?

L’ensemble des habitants et des amoureux de Roscoff est de plus en plus
attaché à ces aspects, étant donné les efforts qui restent à faire dans ces
domaines.

Jean-Paul HELLEQUIN, Président de l’Association MOR GLAZ 0684624452

Michel GLEMAREC, Vice-président 0682717493

CONTACT@MORGLAZ.ORG

Navigation

AgendaTous les événements

décembre 2017 :

Rien pour ce mois

novembre 2017 | janvier 2018