« Politique sociale de l’eau » de Brest Métropole, encore du curatif ! Un communiqué d’AE2D

, popularité : 13%

La « politique sociale de l’eau » examinée au dernier conseil communautaire est une stricte adaptation du dispositif actuel, basé sur le Fond de solidarité Logement. Si la mise en place d’aide financière peut paraître louable de prime abord, le dispositif en place, est unanimement qualifié de « curatif » et à ce titre dénoncé par les associations.

La collectivité renonce donc à nouveau à l’instauration d’une aide préventive systématique qui éviterait aux personnes en difficulté financière d’en arriver à des impayés et à des démarches. Et surtout, BM repousse à nouveau une refonte globale de la tarification. Durablement ?

En tout cas, il en résulte des prix injustes, hérités de la privatisation de 1992 et des règles de calcul de l’ancienne délégation Veolia. La dégressivité des tarifs perdure pour les gros consommateurs privés, le prix ne distingue toujours pas les ménages des professionnels ...etc. Pourtant, les expériences et les petites révolutions menées à Rennes, Libourne, Plabennec peuvent inspirer Brest métropole, pour une initiative à court terme, à la hauteur des enjeux pour ce bien vital.

Certes, une campagne pour des économies d’eau est évoquée. Mais AE2D réitère la demande de ne pas se limiter à une action en direction des seules personnes à faible revenus, et que l’appel à projet annoncé, intègre cette fois la question écologique de la qualité de l’eau dans le milieu naturel. Et enfin AE2D demande que le groupe de travail prometteur, partage plus que l’état des lieux et qu’il se fixe un objectif de tarification sociale et écologique.

Navigation

AgendaTous les événements

décembre 2017 :

Rien pour ce mois

novembre 2017 | janvier 2018