Les associations attaquées : la démocratie menacée ! Un communiqué des associations de protection de l’environnement de Bretagne

, popularité : 3%

Ces jours derniers, des attaques injustifiées et inacceptables ont été proférées en Bretagne par quelques élus à l’encontre du mouvement associatif de protection de
l’environnement :

– Le 15 décembre 2016, lors de la session du Conseil Départemental du Morbihan, son Président François GOULARD a annoncé la suppression de la subvention de 55000 € du département à Bretagne Vivante : « Nous ne pouvons subventionner des personnes qui nous assignent en Justice devant le Tribunal Administratif comme pour le plan déchets. On ne s’impose pas comme une
vestale de l’environnement. En ce qui concerne les compétences, Bretagne vivante n’est pas unorganisme de recherches. Personne n’est indispensable. »

– Le 16 décembre 2016, à l’occasion du débat au Conseil Régional sur le prochain plan de lutte contre les algues vertes, Stéphane DE SALLIER DU PIN (groupe Droite et centre) et Gilles PESNELLE (Front national) se sont livrés à une surenchère verbale d’une rare médiocrité à propos d’Eau & Rivières de Bretagne. « Loup dans la bergerie », « khmers verts », l’association est sommée de « déposer les armes judiciaires » pour pouvoir participer au comité de pilotage du plan algues
vertes 2017-2021.

Depuis des décennies, nos associations mènent une démarche reconnue d’intérêt général  :
défense du littoral aujourd’hui préservé d’une urbanisation anarchique,
création d’un réseau de réserves naturelles, restauration des rivières, reconquête de la qualité de l’eau, sensibilisation des bretons à la richesse de leur patrimoine naturel... Interventions éducatives, chantiers de restauration des milieux, recours en justice, inventaires naturalistes, recherches scientifiques, participation à l’élaboration et accompagnement des politiques publiques au plus près des citoyens : nos associations déploient bénévolement une activité quotidienne et concrète
au service du patrimoine et de l’identité de la Bretagne
.

Outil mobilisé en dernier recours, les démarches en justice conduisent à faire appliquer les lois et règlements votés par les élus. Ces actions rendent justice aux autres acteurs publics ou privés, qui, eux, font des efforts pour respecter
l’environnement.

Cette démarche s’inscrit dans le cadre des principes constitutionnels de la charte de l’Environnement voulue par le Président CHIRAC : « toute personne a le devoir de prendre part à la préservation et à l’amélioration de l’environnement » (article 2 de la loi constitutionnelle du 1er mars 2005). Elle s’exerce strictement dans le cadre des lois de la République, sans violences ni dégâts d’aucune sorte aux biens publics et privés. Ce n’est pas le cas, soulignons le, d’autres organisations que ces élus n’excluent pourtant pas des groupes de travail officiels ...

Au moment même où les plus hautes autorités spirituelles et religieuses de la planète appellent nos sociétés à la conversion écologique, et que les actions engagées en Bretagne grâce à la mobilisation des associations font progresser notre région sur la voie du développement durable, ces attaques indignes ne peuvent que freiner l’indispensable prise de conscience de tous les acteurs !

Qu’on ne s’y trompe pas : aujourd’hui ce sont les associations de protection de la nature qui en sont victimes, demain comme dans d’autres régions, ce seront les mouvements culturels, les syndicats ou les organisations de l’agriculture durable... Il s’agit de « mettre au pas » ceux qui dérangent par leurs analyses critiques, par leurs propositions, par leurs capacités d’alerte, par leur volonté d’un état de droit, et dont la Bretagne sait pourtant, plus que toute autre région de France,
leur contribution à l’évolution des consciences comme à celle des politiques publiques.

Les Bretons doivent le savoir : face à ces attaques d’un autre temps, nos associations ne courberont pas l’échine, ni ne baisseront les bras. Il en va de la liberté associative, du respect du droit, et donc de la démocratie.

Navigation

AgendaTous les événements

octobre 2017 :

Rien pour ce mois

septembre 2017 | novembre 2017